Formation professionnelle et industrie

Formation professionnelle et industrie

Le regard des acteurs de terrain

de Bidet-Mayer Thibaut, Toubal Louisa 11/2014 148 pages , 21 x 29,7 ISBN : 9782356711502
Papier
Visualiser un extrait en PDF
Prix librairie : 22.00 €
Prix Internet : 20.90 €
0,00 €

* Champs obligatoires

Résumé

La formation professionnelle constitue un enjeu majeur pour la compétitivité d’une économie. Les théories de la croissance soulignent l’impact de la qualité du « capital humain » sur l’adaptation des salariés aux mutations économiques et la diffusion des innovations.

 

De nombreuses études déplorent l’inefficacité du système de formation français. Elles mettent en évidence les difficultés rencontrées pour adapter les formations initiales aux besoins des entreprises, les freins au développement de l’apprentissage, les inégalités persistantes d’accès à la formation au détriment des salariés les moins qualifiés, les problèmes liés à une gouvernance trop complexe, etc.

 

Les conséquences de ces dysfonctionnements sont inquiétantes. 150 000 jeunes quittent chaque année le système éducatif sans diplôme, ce qui pèse sur leur insertion et sur l’ensemble de leur trajectoire professionnelle. Or, malgré un niveau élevé de chômage, le nombre des postes non-pourvus et des métiers en tension se maintient à des niveaux élevés. Ce phénomène touche particulièrement les entreprises industrielles, dont les métiers souffrent d’une image négative auprès des jeunes.

 

En complément de ces travaux d’experts, La Fabrique de l’industrie participe de manière originale au débat en donnant la parole aux acteurs de terrain. Les témoignages recueillis permettent de présenter un panorama des problèmes de la formation professionnelle dans l’industrie, en identifiant les facteurs de blocage du système et des leviers d’action pour y remédier. De nombreux dispositifs innovants sont évoqués, qui montrent la volonté des acteurs de surmonter les blocages. Ils prouvent que le fonctionnement décevant de notre système de formation n’est pas une fatalité.