Pour une sociologie historique de la quantification

Pour une sociologie historique de la quantification

L'argument statistique I

de Desrosières Alain 09/2008 328 pages , 16 x 24 ISBN : 9782356710024
Papier
Visualiser un extrait en PDF
Prix librairie : 29.00 €
Prix Internet : 27.55 €
0,00 €

* Champs obligatoires

Résumé

La quantification est devenue un signe d’objectivité, de rigueur et d’impartialité mobilisée dans des situations très variées, depuis le débat politique jusqu’à la démonstration scientifique, en passant par les indicateurs d’entreprise ou la mesure de l’opinion publique.
Or, la quantification, sous ses différents formats statistiques, ne se contente pas de fournir un reflet du monde, elle crée une nouvelle façon de le penser, de le représenter, de l’exprimer et d’agir sur lui, à la fois par la puissance de ses modèles et de ses procédures, par leur diffusion et par leurs usages argumentatifs.
Ce livre montre comment s’est historiquement construit « l’argument statistique », et quels sont aujourd’hui les effets cognitifs et sociaux des dispositifs de quantification. Il ne s’adresse pas uniquement aux sociologues, aux historiens de sciences et aux statisticiens soucieux d’une réflexion sur leurs pratiques et leur histoire, mais aussi à tous les citoyens confrontés aux appareils statistiques et mesurés par eux.

Présentation de l'auteur

Diplômé de l’Ecole Polytechnique et de l’ENSAE, sociologue, historien et statisticien, Alain Desrosières est administrateur de l’INSEE.

 

-----------

Hommage à Alain Desrosières, statisticien, sociologue, historien et philosophe de la statistique
Publié le 8 March 2013

par Françoise Milewski et Henri Sterdyniak

Alain Desrosières vient de disparaître à l’âge de 72 ans. Administrateur de l’INSEE, il avait été rédacteur en chef de la revue Économie et statistique puis chef de la division des Études sociales, avant de travailler sur l’analyse comparée des systèmes statistiques en Europe.

Il était la conscience inquiète de la statistique publique française.

Ses nombreux articles et ouvrages en ont retracé la naissance et l’essor. Ils en discutent les bases scientifiques et les fondements sociaux. Ils mettent en lumière les liens entre les normes et la production des statistiques, entre l’histoire des politiques économiques et celle des méthodes et catégories statistiques, alors que la tendance est à les « naturaliser ». « Les façons de penser la société, de la gérer et de la quantifier sont indissociables » affirmait-il. La statistique ne peut être séparée de ses usages et elle évolue avec les transformations des politiques publiques. Ainsi, Alain Desrosières... lire l'article en entier