La Pratique de la couleur

La Pratique de la couleur

Nouvelle édition revue et augmentée

de Fillacier Jacques 09/2017 218 pages , 16 x 24 ISBN : 9782356714640
PapierPDF
Visualiser un extrait en PDF
Prix librairie : 39.00 €
Prix Internet : 37.05 €
0,00 €

* Champs obligatoires

Résumé

Deux écoles d’ingénieurs, MINES ParisTech et l’ESPCI Paris, se sont associées depuis 2003 avec l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs - Paris (EnsAD) pour proposer un enseignement pluridisciplinaire sur la couleur, « Couleur, arts, industrie », associant leurs compétences : celles des centres de recherche dans les domaines des matériaux, de la chimie, du traitement de l’image, du musée de minéralogie de MINES ParisTech, avec celles des équipes d’enseignement et de recherche sur la couleur de l’EnsAD.

 

De cette association a surgi le projet de rééditer l’ouvrage de Jacques Fillacier (Dunod,1986), initiateur en France de la profession de designer-coloriste et d’un enseignement de la couleur dans l’esprit des travaux du Bauhaus. De la colorimétrie à la psychométrie, Jacques Fillacier aborde dans cet ouvrage les facteurs déterminants d’une pratique maîtrisée de la couleur dans le domaine du design.
 

Présentation de l'auteur

Jacques Fillacier est né le 3 février 1913. Il effectue ses études secondaires au lycée Rollin. Il est admis aux Beaux-Arts de Paris, dans l’atelier de Lucien Simon en 1932 où il obtient le prix Marie Barskirtcheff (1936), le prix Paul Meurand (1936), le prix des critiques d’art (1938), le titre de boursier de l’État en 1937 et bénéficie de divers achats de l’État.

Mobilisé en 1939, libéré à l’armistice, il s’engage dans les forces françaises en 1944 à Saint-Brieuc. Durant cette période, il expose des peintures et des gouaches à la galerie Chardin et réalise des peintures murales : de nombreux cafés, une école à Cachan (architecte Mathon), le restaurant de la banque Dreyfus et la Bank of America (architecte Dufau).

Après la guerre, il enseigne la couleur pour différents établissements et poursuit son parcours professionnel en tant que coloriste-conseil, nouveau métier qu’il participa grandement à définir.

Jacques Fillacier est décédé le 3 novembre 1986.