• img-book

    Transition industrielle et organisations émergentes : l’éth

ISBN: 9782356715487
UGS : 9782356715487 Catégorie :

Transition industrielle et organisations émergentes : l’éthique en question

par : Pierre-Antoine Chardel, Sophie Bretesché, Carine Dartiguepeyrou, et Thibault de Swarte

Les organisations émergentes (start-up, plateformes…), tout autant que les grandes entreprises et les institutions publiques qui se digitalisent, jouent un rôle crucial […]

29 €

Effacer
Quantité:
A propos de l'auteur
avatar-author
    Pierre-Antoine Chardel est philosophe de formation et sociologue, docteur de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS), titulaire d’un PhD. de l’Université Laval (Canada), habilité à diriger des recherches (HDR) de l’Université Paris Descartes, et professeur de sciences sociales et d’éthique à Institut Mines-Télécom Business School (IMT-BS). Ancien responsable de séminaire au Collège International de Philosophie, ancien membre du Centre de recherche « Sens, Ethique et Société » / CERSES (UMR 8137, CNRS / Université Paris Descartes), il a enseigné à l’Université Paris Descartes (Faculté des SHS – Sorbonne). Depuis 2013, il est coordinateur scientifique du LASCO IdeaLab et co-animateur de la chaire Valeurs et Politiques des Informations Personnelles (dont il est co-fondateur) de l’IMT. Il est, en outre, membre de l’Institut Interdisciplinaire d’Anthropologie du Contemporain (IIAC / LACI, UMR 8177, CNRS / EHESS), où il coordonne l’axe de recherche « Epistémologie de la critique », et co-responsable (avec Valérie Charolles) d’un séminaire à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) intitulé : « Socio-philosophie du temps présent. Enjeux méthodologiques, épistémologiques et critiques ».Ses activités de recherche se concentrent sur l’évolution des processus de subjectivation et de l’agir collectif dans les sociétés hypermodernes. Il s’intéresse plus particulièrement aux implications éthiques et socio-philosophiques des technologies numériques. Il a publié plus d’une dizaine d’ouvrages, parmi lesquels : Zygmunt Bauman. Les illusions perdues de la modernité (CNRS Editions, 2013) ; Politiques sécuritaires et surveillance numérique (CNRS Editions, 2014) ; Espace public et reconstruction du politique, avec Jan Spurk et Brigitte Frelat-Kahn (Presses des Mines, 2015) ; Datalogie. Formes et imaginaires du numérique, avec Olaf Avenati (Editions Loco, 2016).
    A propos de l'auteur
    avatar-author
    Sophie Bretesché est professeure en sociologie au sein du Département Sciences Sociales et de Gestion de l'IMT Atlantique.
    A propos de l'auteur
    avatar-author
    Carine Dartiguepeyrou est politologue et prospectiviste. Elle mène des missions de prospective auprès de grands groupes et institutions publiques : aide à la réflexion prospective, à la conception de scénarios stratégiques, à la conception et animation de laboratoire d’idées et d’innovation, à l’élaboration de mission de prospective stratégique et RH (impacts métiers et compétences), d’anticipation des évolutions socioculturelles... Elle a écrit ou dirigé une douzaine d’ouvrage de prospective dont les derniers Un autre monde est possible, Lost in transitions ? (avec Gilles Berhault, Edit de l’Aube, 2018), Territoires en transition énergétique et sociétal : quel rôle pour les dynamiques collectives en Pays de La Loire ? (collectif, avec Bernard Lemoult et Samuel Aubin, l’Harmattan, 2018) ainsi que Le futur est déjà là (Le bord de l’eau, 2017). Elle est membre du LASCO IdeaLab à l’Institut Mines-Télécom et maîtresse de conférences invitée à IMT-BS, membre de la coopérative scientifique Transition énergétique et sociétale à Mines Nantes et administratrice de l’Institut des Futurs souhaitables. Carine a cofondé l’Observatoire des valeurs en France qui a pour but de favoriser la formation et la recherche sur l’analyse par les valeurs.
    A propos de l'auteur
    avatar-author
      Département Systèmes Réseaux, Cybersécurité et Droit du numérique - IMT Atlantique.
      Résumé

      Les organisations émergentes (start-up, plateformes…), tout autant que les grandes entreprises et les institutions publiques qui se digitalisent, jouent un rôle crucial dans le développement de l’économie ainsi que dans l’évolution de nombre de réalités sociétales.

      La métamorphose numérique a donné naissance à quelques « global leaders » bien connus (Apple, Google, etc.) qui sont désormais des catalyseurs importants et souvent indispensables de l’innovation dans le domaine du numérique. Mais cela, pour le meilleur comme pour le pire. Ces modes de développement économique favorisent le primat de la valorisation financière et de la flexibilité court terme, souvent au détriment des équilibres sociaux, des impacts écologiques et des aspirations de plus en plus fortes en termes d’éthique. Si l’éthique se voit ainsi directement mise en question dans ces jeux de tension qui caractérisent la « nouvelle économie », de telles interrogations demeurent encore trop dissociées d’un nécessaire travail de déconstruction des représentations économiques et sociales dominantes.

      Vis-à-vis de tels défis, un enjeu important du présent ouvrage est de souligner que c’est au sein des grandes transitions industrielles qu’une part de notre avenir se voit préfigurée. L’économie des plateformes mérite à cet égard une analyse critique approfondie. C’est à cette condition que de nouveaux horizons de sens pourront s’ouvrir, ceci aussi bien à l’échelle des échanges économiques que d’un grand nombre de réalités sociales et politiques.

      Informations techniques

      ISBN: 9782356715487
      SKU: 9782356715487
      Editeur: Presses des Mines
      Date de publication: 2019/11
      Nombre de pages: 236

      Détails
      Sélectionnez votre édition :

      ,

      Dimension

      Ecoles

      “Transition industrielle et organisations émergentes : l’éthique en question”

      Il n'y a pas de commentaires.