Tempête sur les représentations du travail
Le 9 janvier 2019 | 0 Commentaires

Le Monde – 09/01/2019 – par François Pellerin

« Appliquer le concept de design au travail permet de changer le regard que l’on porte sur celui-ci »

Tribune. Il est nécessaire de changer de regard sur le travail en le replaçant au cœur du processus de production pour réduire l’écart entre travail prescrit et travail réel et redonner de l’attractivité aux métiers de l’industrie.

« Le métier se perd », répétaient à l’envi les syndicalistes de Turbomeca, il y a une quinzaine d’années. Ce n’est que peu à peu que la gravité de ce phénomène et l’étendue du mal sont apparues. Aujourd’hui, le constat est largement partagé. Le travail est en crise, il est devenu invisible, ainsi que le signale Pierre Yves Gomez dans Le Travail invisible (François Bourin, 2013).

Au cours de la première moitié du XXe siècle, le taylorisme s’est installé en France. Dans ce modèle organisationnel, le travail est défini par ceux qui savent : bureau des méthodes et encadrement de premier niveau, souvent sorti du rang. Il est bien adapté à une population au niveau d’éducation faible. « L’organisation scientifique du travail » permet des gains de productivité considérables. Mais petit à petit, une expertise individuelle du « métier » émerge dans l’atelier.

Lire la suite

Laisser un commentaire