• img-book

    Les fossiles témoins du déluge

ISBN: 9782356710093
UGS : ND Catégorie :

Les fossiles témoins du déluge

par : Johann Jakob Scheuchzer et Jean Gaudant

Pourquoi publier en 2008 la traduction française d’un opuscule vieux de trois siècles ? Tout d’abord parce que Piscium Querelae et Vindiciae […]

25.00 €

Effacer
Quantité:
A propos de l'auteur
avatar-author
    (1672-1733)
    Médecin et un naturaliste suisse ; on le connaît surtout pour son interprétation des fossiles comme vestiges du Déluge.
    Les ouvrages de Johann Jakob Scheuchzer
    A propos de l'auteur
    avatar-author
      (1939-2015)
      Après avoir enseigné pendant plus de 35 ans à l'Université de Paris-Diderot (Paris 7) (1971-2006), Jean Gaudant a été chercheur attaché au Muséum national d'Histoire naturelle. Spécialiste de paléontologie des vertébrés, il a poursuivi un programme de recherches paléoichthyologiques sur le peuplement des eaux douces européennes au cours du Cénozoïque. Il a terminé parallèlement l'étude de l'ichthyofaune miocène et pliocène du bassin méditerranéen (Maroc, Algérie, Espagne, Italie, Grèce et Chypre), dans le cadre de recherches sur la crise écologique qui a affecté la Méditerranée au Messinien.Il a par ailleurs été fortement impliqué dans les activités du Comité français d'Histoire de la Géologie (COFRHIGÉO), dont il a édité, à partir de 1991 et jusqu'à son décès, le volume annuel des Travaux.Il a à son actif de nombreuses publications sur l'histoire de la paléontologie et, plus particulièrement, sur la naissance de cette science à la fin du XVIIe siècle et au début du siècle suivant.Il a également assuré l'édition de plusieurs ouvrages d'histoire de la géologie et a dirigé une série d’ouvrages consacrés à l’Histoire de la Découverte géologique de la France (Presses des Mines), dont l’objectif était de faire connaître les modalités de l’étude géologique de notre territoire.
      Résumé

      Pourquoi publier en 2008 la traduction française d’un opuscule vieux de trois siècles ?
      Tout d’abord parce que Piscium Querelae et Vindiciae n’a jamais fait l’objet de la moindre traduction dans une langue scientifique européenne : ni en allemand, langue maternelle de l’auteur, Johann Jakob Scheuchzer, ni en anglais alors que celui-ci était membre de la Royal Society, ni en français. Or, en raison du naufrage de l’enseignement du latin dans l’enseignement secondaire, en publier une traduction est l’unique façon de le rendre accessible à un large public.

      Sa seconde raison d’être est que ce texte est, après le Prodrome de la Dissertation de Nicolas Sténon, l’un des tous premiers à affirmer – et cela avec véhémence – l’origine organique des fossiles en les interprétant comme des restes d’animaux et de plantes qui auraient été victimes du Déluge.

      Une raison supplémentaire est, après l’avoir replacé dans son contexte historique, de démontrer une fois encore que le chemin vers ce que nous considérons comme la vérité, n’est pas linéaire. Ainsi, le recours au Déluge, que nous considérons aujourd’hui à juste titre comme un archaïsme criant, permit en son temps de faire progresser les connaissances sans entrer en conflit ouvert avec les autorités religieuses. Cette attitude conduisit à l’émergence d’une théologie naturelle à laquelle le développement des Lumières substitua une science qui s’émancipa peu à peu de la religion.

      Loin d’être un plaidoyer en faveur du Créationnisme, cette publication souligne tout au contraire que le recours au Déluge est une attitude rétrograde digne d’un état révolu des connaissances.

      Informations techniques

      ISBN: 9782356710093
      Editeur: Presses des Mines
      Date de publication: 2008/11
      Nombre de pages: 164

      Détails
      Ecoles

      Sélectionnez votre édition :

      ,

      “Les fossiles témoins du déluge”

      Il n'y a pas de commentaires.