• img-book

    Sociologie de la traduction

ISBN: 2-911762-75-4
UGS : N/A Catégorie :

Sociologie de la traduction

Textes fondateurs

par : Madeleine Akrich, Michel Callon et Bruno Latour

Au début des années 1980, un groupe de chercheurs de l’école des mines se penche sur un aspect du monde contemporain négligé […]

29.00 €

Effacer
Quantité:
A propos de l'auteur
avatar-author
    Madeleine Akrich a consacré l’essentiel de ses travaux à la sociologie des techniques, en s'intéressant spécifiquement aux usagers : elle a essayé de comprendre comment les innovateurs, concepteurs, promoteurs de dispositifs techniques construisent des représentations des usagers auxquels ils destinent leurs dispositifs et inscrivent ces représentations dans les choix techniques et organisationnels qu'ils effectuent, produisant ainsi des «scénarios» qui cadrent les relations possibles entre les usagers et les dispositifs. Par ailleurs, elle s'est intéressée à la manière dont les usagers s'approprient les technologies et dont ces technologies redéfinissent leurs relations à leur environnement. Depuis plusieurs années, ses travaux concernent plus particulièrement la médecine : en collaboration avec Bernike Pasveer, elle a réalisé une comparaison des pratiques obstétricales en France et aux Pays-Bas, deux pays entre lesquels existent des différences massives dans l’utilisation des techniques, et s’est attachée à décrire la manière dont les expériences que font les femmes de leur grossesse et de leur accouchement sont liées à ces ensembles spécifiques de pratiques. Elle a mené également, avec Cécile Méadel, des travaux qui portent sur les listes de discussion Internet dans le domaine de la santé (listes de patients, listes de professionnels). Elle s’intéresse aux mouvements d’usagers dans le domaine de la santé et coordonne avec Vololona Rabeharisoa un projet européen sur le rôle des associations de patients et d’usagers dans la production et la circulation des connaissances.
    Les ouvrages de Madeleine Akrich
    A propos de l'auteur
    avatar-author
      Professeur de sociologie à MINES ParisTech, directeur du Centre de Sociologie de l'Innovation de 1982 à 1994, président de la 4S (Society for Social Studies of Science) en 1998-1999, Michel Callon est, aux côtés de Bruno Latour et John Law, l'un des «fondateurs» de ce qui est appelé l'Actor-Network Theory (théorie de l'acteur-réseau), ou encore sociologie de la traduction.Ses travaux couvrent un large spectre d'intérêts autour des questions relatives aux interrelations entre sciences, techniques et société :
      • anthropologie des sciences et des techniques,
      • socio-économie de l'innovation,
      • science, technologie, démocratie,
      • scientométrie et méthodes quantitatives,
      • anthropologie des marchés,
      • sociologie de la médecine et de la santé.
      Michel Callon participe aux axes de recherche :
      • La formation des marchés
      • Médecine et santé
      Ainsi qu'aux projets :
      • EPOKS
      • MAPO
      Les ouvrages de Michel Callon
      A propos de l'auteur
      avatar-author
        Bruno Latour, né en 1947 à Beaune, en Côte d'Or, après une agrégation de philosophie, s'est formé à l'anthropologie en Côte d'Ivoire. Il a longtemps enseigné dans des écoles d'ingénieur, le CNAM d'abord, puis l’École des Mines où il avait rejoint le Centre de sociologie de l'innovation en 1982.Professeur à l’École des mines il a longtemps été responsable du cours «description de controverses scientifiques» (maintenant enseigné par Dominique Linhardt), et du doctorat «socio-économie de l'innovation» (aujourd'hui dirigé par Antoine Hennion).Depuis septembre 2006, il est professeur des Universités à Sciences Po.En juin 2007, il a été nommé directeur adjoint de Sciences Po, chargé de la politique scientifique.
        Les ouvrages de Bruno Latour
        Résumé

        Au début des années 1980, un groupe de chercheurs de l’école des mines se penche sur un aspect du monde contemporain négligé par les sciences sociales : les sciences et les techniques. Comment sont-elles produites? Comment leur validité ou leur efficacité sont-elles établies ? Comment se diffusent-elles ? Comment contribuent-ils à transformer le monde ? Ces travaux donnent naissance à une approche aujourd’hui reconnue : la sociologie de la traduction, dite aussi théorie de l’acteur réseau, avec ses concepts clefs, la traduction, l’intéressement, le script, la controverse, etc. Cette théorie est si féconde que les sciences sociales mobilisent désormais très largement ses concepts, mais aussi ses règles de méthodes et ses outils de travail.
        Or, nombre de ses textes fondateurs n’étaient pas ou plus disponibles en français. En rassemblant des textes de trois de ses pionniers, Madeleine Akrich, Michel Callon et Bruno Latour, on permettra au lecteur de comprendre les développements de la sociologie de la traduction et la manière dont elle a interrogé le lien social, les machines, les objets, les usagers, les pratiques scientifiques.

        Informations techniques

        ISBN: 2-911762-75-4
        Editeur: Presses des Mines
        Date de publication: 2006/10
        Nombre de pages: 304

        Détails
        Ecoles

        Sélectionnez votre édition :

        , ,

        “Sociologie de la traduction”

        Il n'y a pas de commentaires.